×
×
un club lgbt Bienvenue chez les Dérailleurs

 club vtt et vélo route gay, lesbien et friendly

nos prochaines sorties

nos dernières sorties

Sillon et beaujolais, à pied ou en vélo
  • by
  • 23 nov 2021

Au départ, un dimanche libre, une rando organisée dans un coin sympa, un peu loin mais pas trop, accessible en train mais à des horaires pas super top, une météo d'automne... alors j'ai demandé aux guides s'il valait mieux la proposer par mail, facebook ou what's app (lequel ?). Après, pendant quelques jours, j'avoue, un pur scepticisme : "mais qu'est-ce qui m'a pris ???? c'est loin pour tout le monde, y aura personne, en plus ils annoncent de la pluie".

Heureusement, Nadia a attrapé la suggestion au vol, s'est imposé 1h15 de route un dimanche matin, a regardé la météo un jour favorable (ou pas du tout ?), mis l'événement sur le site, rameuté la compagnie, créé un groupe what's app pour l'émulation et l'organisation du transport (notamment pour le boulet volontairement non motorisé...), des horaires et des rôles...

Le jour même, descente du train à 9h15 : si les dérailleuses sont encore parties dans les toutes dernières, c'est de ma faute (et un peu celle de la SNCF), car les copines levées beaucoup plus tôt étaient là depuis un bout de temps pour prendre les inscriptions et le ravitaillement pour tout le monde ! Le temps de se garer et retrouver, de rassurer sur nos ambitions un organisateur de retour de l'ultime reco du parcours, celle de 6h du matin (!), et les 2 marcheuses partent d'un côté, les 4 vététistes de l'autre. Nous le savons pas encore, mais nous ne nous reverrons pas avant 3h30, car les itinéraires ne se croisent pas beaucoup ! Les premières auront fait 18 km (quel pas !), les secondes presque 30 en à peine moins de temps, cherchez l'erreur.

Côté pédale, on s'échauffe sur un parcours roulant puis c'est parti dans les sous-bois et sur les coteaux, les tout derniers nous doublent, et les options commencent. La 1re me tente : "Russie, 300 m" : qu'est-ce que 300 m sur 30 km ? "Bienvenue en Russie, 2 vodkas (descentes raides) et ça passe" dit le 2e pannonceau... bon ben la vodka à 10h30 c'est un peu tôt : dès la 1re c'est du vélo que je descends et comme j'ai vu passer mes camarades au bout du chemin je m'empresse de les rejoindre. N'en déplaise à la promesse (oubliée) de 2016, le parcours principal est de toute façon déjà bien sympa, le terrain plutôt sec, et le soleil fait même mine de se montrer pour ne pas vexer Hayet : les options toujours très bien indiquées (longueur, degré physique, difficulté technique, couleur bleu / rouge / noir) ne nous attirent donc pas outre mesure, sauf celle conseillée par le traceur matinal au-dessus du lac de Savenay, effectivement très joueuse ! Au compteur, une seule crevaison, heureusement Hayet pense à remettre son frein avant d'enquiller sur une belle et longue descente.

À Savenay Nadia vaincue par la fatigue retourne au départ, et c'est à 3 que nous abordons la 2e boucle, avec ses aperçus sur l'estuaire de la Loire et la raffinerie de Donges. 13h : des gouttes ? à peine. Des bénévoles viennent de retirer le balisage ? quelle importance, leurs explications et notre science du pistage de traces VTT nous suffiront. C'est qu'il est rigolo, le bois de la Touze ! [maintenant que je peux comparer le plan des parcours et la carte, je comprends qu'on a en fait raté l'option “Boitouze”... mais c'était rigolo quand même !]. Une fois sur la route, mon sens de l'orientation fait encore merveille et si Carine n'avait pas pris la photo du parcours, on y serait encore. Sous la pluie, en plus : par chance, la saucée n'est arrivée que sur les derniers mètres.

Les marcheuses arrivent juste quand les vélos sont remis en voiture, et malgré l'heure tardive on peut se mettre à l'abri dans le gymnase pour manger, boire et surtout ENFIN papoter à six !

Pour le café / chocolat chaud, il faudra revenir en semaine, mais pour les balades avec les photos souriantes, c'est quand vous voulez.

Merci les filles de m'avoir botté le train par votre enthousiasme :-) (et ramenée en voiture).

Nb participants: 
6 participants
Rando des vallées la Chapelle Launay (44)
×

A l'heure du brunch, on a du punch
  • by
  • 21 nov 2021

Une très belle sortie pour 4e fois sur un VTT !
On était 3 filles motivées à braver le froid et le brouillard. On peut pas dire qu’on a roulé pour la vue mais ça nous a permis de savourer ce plaisir de parcourir les chemins, d’être sous les arbres et dans le silence de la nature. Des montées, du plat, des descentes, quelques passages techniques mais tout était largement abordable.
Une très belle découverte des monts du lyonnais à VTT ! A refaire.

Nb participants: 
3 participants
Autour du Garon
×

Eole au pays des Capitelles
  • by
  • 07 nov 2021

Cinq Dérailleurs Toulousains motivés bravant Eole (qui était particulièrement en forme) ont profité du soleil pour faire comme prévu leurs points de dentelles autour des Capitelles de la région du Cabardès.
Terrain de jeu ludique, des pistes avec des cailloux de taille variable, des singles, et bien sûr les micro-poussages annoncés.
Pour les nostalgiques d'un GéréVé déjà un peu lointain, ça se situe du côté d'Aragon dans l'Aude.
Et pour les curieux, une Capitelle désigne un abri de berger fait en entassant (beaucoup) de pierres plates pour créer un espace à l'abri du vent, de la pluie, de la chaleur. Les plus aboutis ont même une porte.

Nb participants: 
5 participants
Les Capitelles de Conques-sur-Orbiel
×

​Salade de Dérailleur au (1) pignon
  • by
  • 27 oct 2021

Temps de cuisson : 47 km
Difficulté : 700 D+, à la portée de tou.te.s

En ce lendemain de réunion d'antenne arrosée, notre cheffe Jeannie vous propose cette recette de salade de Dérailleurs (ou Dérailleuses, selon votre goût). Elle vous rafraichira au réveil et sera aussi très agréable à déguster à midi au soleil par une belle journée d'automne.
La recette de la "1 pignon" est simple, et on en trouve à toutes les sauces (les guides aiment souvent y ajouter un peu de D+, selon les régions), mais c'est bien la recette originale que nous propose notre cheffe aujourd'hui.

Récoltez quelques dérailleurs frais (aussi possibles avec des Dérailleurs mal réveillés, mais cela ajoute un peu d'amertume). Vous trouverez des filles chez Line, des garçons chez Jeannie, ils se récoltent aussi en bouquets devant la mairie. Couvrez-les pendant les 5 premiers kilomètres. Roulez-les un peu sur piste, un peu sur le bitume, un peu sur les sentiers. Lorsqu'ils sont bien chauds, faites leur goûter quelques chemins pentus mais pas trop (attention, certain.e.s ont une bonne descente, à surveiller). Puis faites-les remonter mais pas trop longtemps. Recommencez l'opération plusieurs fois, en douceur. Pour plus de saveur, vous pouvez les arroser d'un ou deux cour d'eau, la recette n'en sera que meilleure. Poursuivez la cuisson durant encore quelques kilomètres, et dressez-les sur une belle descente joueuse. Ce plat (presque plat) s'accordera à merveille avec un crémant ou une bière à l'heure du goûter et ravira vos convives. Personnellement, j'ai pris beaucoup beaucoup de plaisir à déguster cette recette Brignairotte ainsi que tous les à-côté, du petit dej au goûter. 
A partager avec vos amis, et à déguster sans modération !

Nb participants: 
14 participants
lendemain de fête
×

Découverte au Moulin Papon
  • by
  • 23 oct 2021

Belle découverte des sentiers qui bordent le lac du moulin Papon à La Roche sur Yon.
Au lendemain du village associatif pour la semaine des diversités organisée par le centre LGBT+ de Vendée, où les dérailleurs avaient leur stand, une rando découverte a été organisée.
RDV 13H30 pour une petite boucle de 19km. 3 dérailleuses et 3 nouveaux.
Quelques mots de leur part :
Amandine : Bonne balade découverte dans un endroit sympathique et bonne ambiance. A appris des petits conseils sur le VTT. A refaire
Laury : On a fait la sortie vélo dimanche dernier au moulin papon et je voulais vous envoyer un petit message pour vous remercier toutes. C'était la première fois et vraiment c'était cool. Un endroit super avec de bon conseil et des gens très gentils et à l'écoute sa fait du bien. J'espère à très vite pour de nouvelles aventures.
Merci Yves de nous avoir offert le jus de pomme pour agrémenter le goûter.
Et merci à tout le monde pour votre participation et votre bonne humeur...

Nb participants: 
6 participants
Rando découverte
×

Ça y est, c’est arrivé !
  • by
  • 20 oct 2021

Inimaginable il y a encore quelques mois... ce dimanche, j’ai fait ma première rando route avec les dérailleurs.
Ça s'annonçait plutôt facile, rando découverte, adaptée à une cycliste du dimanche trois fois l’an. Quarante kilomètres c’est rien pour ce vélo avec sa nouvelle potence. M’enfin moi c’est plus la pilote dans les 600 D+ qui m’inquiète. Parce qu’il y a quatre mois je n’étais encore jamais montée sur un vélo de route. Alors je mets toutes les chances de mon côté : j’arrive (à peu près) à l’heure, (à peu près) en forme, avec un vélo (à peu près) réglé. La météo en quittant Lyon n’est pas franchement engageante avec ce brouillard épais. Mais sur place je retrouve notre guide dans des Monts du Lyonnais ensoleillés, à côté d’un cycliste qu’est pas avec nous, d’un tas de fumier, et d’une cycliste imprévue et (à peu près) réparée. Le temps de m’équiper et de préparer mon picnic, Fanny est arrivée et équipée. Nous sommes au complet. Jeannie se propose de transporter mes sandwiches, bonne idée : je vais probablement gagner les 400g qui me permettront d’arriver en haut des côtes.
Allez c’est parti ! On prend à droite, direction... la montée, évidemment. Bon, ça va, ça se grimpe bien pour l’instant. Au carrefour suivant, les règles de la rando nous sont explicitées : avec Jeannie, on prendra toujours la route qui monte. Ça annonce une sortie sportive vu le relief ! Là ça grimpe plus fort, et notre guide me donne deux trois trucs : tirer sur les jambes, s'asseoir sur le bec, talon/pointe… Ca fait beaucoup de choses à penser, alors j’applique un conseil à la fois. C’est moins efficace par contre.
Le (premier) sommet passé, nouvelle leçon : celles de derrière avancent plus vite que celles de devant dans les descentes. On appelle ça l’aspiration. Moi qui mettais la différence de vitesse sur des roulements bien entretenus… ben non ! Rien ne valant l’apprentissage par l’expérience, Line me propose de passer devant. Effectivement, le groupe ralentit aussitôt.
On enchaine les montées, les descentes, les montées, les paysages magnifiques des monts du Lyonnais… et cette vue sur le Mont Blanc, majestueux, surplombant un lit de nuages... Quand je serais grande, moi aussi je pourrais l’admirer en roulant. Mais là c’est préférable de regarder devant.
Yzeron. Fanny nous quitte ici après s’être fait décrire la fin de la boucle de manière particulièrement exhaustive. Elle connait le coin par cœur Jeannie, probablement mieux qu’un gps. Bon, j’ai raté le passage avec l’emplacement exact de chaque trou dans le bitume, mais je peux l’imaginer facilement. On prend donc notre pause repas au soleil, c’est fou ce qu’on a de la chance côté météo. En plus c’est la saison idéale : on ne peut pas prendre de coups de soleil sous nos vêtements longs, pratique ! Du coup je récupère mes 400g, mais on ne devrait plus trop monter maintenant.
On repart doucement, ça re-grimpe (étonnamment), puis nouvel exercice de virages en descente. Ne pas freiner en virage.. ne pas freiner tout court.. Bon, y’a encore du boulot là dessus, aussi. C’est que c’est pas épais un pneu de vélo, ça m’inspire pas franchement confiance. Ah tiens, voilà le point de départ. J’ai un étrange sentiment d’arriver enfin et déjà à la fois. Mes jambes en ont clairement assez, mais j’aimais bien la balade et du coup je sais pas trop si je veux que ça s’arrête. C’est sympa le vélo en fait, on peut discuter en roulant. Puis on a du temps pour voir les paysages, du moins quand ils sont en face.
Un grand merci à Jeannie pour l’organisation et le guidage, à Line pour s’être obstinée à me faire venir à une rando, et à toutes les trois pour leur patience. En tout cas, moi, j’ai adoré ! Je reviendrai, c’est sûr. Après l’hiver.

compte-rendu écrit par Lucille

Nb participants: 
4 participants
Rando découverte Route
×
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).