×
×

Rhône-Alpes

Flash info

Oyé ! Oyé ! La limite des 10km étant supprimée depuis le 3 mai pour toutes les antennes, nous avons le droit de rouler en groupe de 6 max (incluant le guide) dans le cadre d'une pratique club en extérieur (couvre-feu à 19h). Plus que jamais, restons motivé.e.s !

L’antenne Rhône-Alpes explore ses pentes et sentier depuis 2012 et le terrain de jeu est vaste, varié.

Nous programmons des randos VTT, route ou cyclo le dimanche, le week-end et même des semaines et en saison hivernale, nous savons aussi glisser sur la neige.

Des « apéros sans vélo » nous permettent de nous retrouver, de vous rencontrer et de parler des prochaines sorties et de plein d’autres choses.

N’hésitez pas à vous inscrire pour une sortie et partager le plaisir d’une sortie au grand air en toute convivialité.

Monts du Lyonnais, Beaujolais, Pilat, Forez, Pays Viennois, Chartreuse, Vercors, Belledonne ...

Des week-end et séjours nationaux sont régulièrement organisés dans notre région.

×

 

dernières sorties Rhône-Alpes

Les aventures de Jeannie & Line, saison 2021, semaine 18.
  • by
  • 12 mai 2021

Les aventures de Jeannie & Line, saison 2021, semaine 18.

Résumé de l’épisode précédent (du « off », semaine 16), avec uniquement les péripéties de J&L : une rando 2 pignons un chouilla plus compliquée que prévu, 1 pneu déchiré, 3 gamelles, 1 levier de frein pété, 1 roue arrière à resserrer, 1 genou/mollet/pied flingué.

NB : l’organisateur est responsable du « un chouilla plus compliquée que prévu », le reste de la phrase est de l’entière responsabilité des pilotes et de la Providence.

Nouvelle semaine, nouvelle aventure.

La météo est formelle, il va faire beau dimanche à Grenoble.

Le site internet est formel, Guillaume organise une rando 2 pignons.

Radio-antenne-Rhône-Alpes est formelle, 3 nouvelles « invitées » se sont inscrites.

Bref, la rando de Guillaume, c’est « ze place to be » ce dimanche.

Alors Jeannie & Line s’affèrent toute la semaine : acheter un pneu, le monter (un comparatif de toutes les stations de gonflage autour de Brignais est disponible sur simple demande), acheter une poignée de frein, faire resserrer la roue… et surtout s’inviter chez les garçons du Mazet et y inviter Marti, pour un samedi soir de mécanique.

Imaginez la scène. D’un côté Jeannie et Line avec un coupe-durit, une olive, du liquide de frein (donation Ricou), une poignée de frein neuve, un kit de purge ; de l’autre Lolo avec des pneus neufs tubeless et du liquide anti-crevaison. Au milieu, Marti qui explique, montre, conseille et surveille d’un œil de pro. Me croirez-vous ? Avant l’apéro (tardif, certes), les freins de Jeannie freinent sans fuir, les pneus de Lolo roulent sans dégonfler. Merci Marti !

Dimanche matin, Marti, Lolo & Ricou, Jeannie & Line, partent (à la bourre, s’il est besoin de le préciser) du Mazet, en direction d’Eybens. Sur place, ils retrouvent Guillaume, Cathy, Danièle et Pascale. Présentations, briefing, la troupe s’élance pour 40 km et 1300m de D+.

<voix intérieure de Line> Tout le monde a l’air sympa. Cool. Ça va rouler en 2 pignons, en mode modéré (=sans se traîner, tout en pouvant discuter). Re-cool.

On commence par une côte, puis un peu de boue (beurk, beurk…)

<voix intérieure de Line> Tiens, ça me rappelle la forêt de Montmorency… On discute ski de fond, ça roule assez groupé. Cool. Jolie côte. Ce chemin de crête est tout mignon. Ah, c’est une belle vue sur les massifs autour de Grenoble. Tiens une autre côte, ah encore une côte. Cathy et Pascale sont sympa, elles prennent soin de mes oreilles : « le bruit du moteur électrique ne te gêne pas ? Des fois, ça perturbe quand est concentré en côte ».

Le vent, prêt à décorner les bœufs, est surtout prêt à décasquer les vététistes. Heureusement que les chemins en plein vent sont en plein champ. Le seul risque en cas de bourrasque est d’écraser de jolies petites fleurs inoffensives sur les côtés.

L’arrêt pique-nique est face à la montagne, de hautes herbes protègent du vent.

<voix intérieure de Line> Chouette, c’est près du sol qu’on est le mieux, on va avoir droit à la sieste ! … gagné !

L’après-midi se déroule sur des montées raides mais peu techniques, le bruit des moteurs électriques et des conversations des vététistes ne perturbe pas les oreilles de Jeannie ni de Line qui « contrôlent de l’arrière », autrement dit qui s’organisent en grupetto pour survivre. La narratrice faisant partie de ce groupe, vous ne saurez pas ce qui s’est passé à l’avant. Lolo ou Ricou viennent régulièrement faire la causette.

On découvre que Pascale est une star locale : elle ne peut pas se promener sur un chemin à 30km de Grenoble sans croiser une connaissance.

Les descentes sont joueuses tout en restant abordables, ou roulantes et confortables. Un petit passage collé-serré avec un barbelé, quelques racines et une épingle, histoire de pousser le vélo une rapide fois pendant la rando. Guillaume a peaufiné son itinéraire.

Dernière descente avec option roulante ou option plus engagée.

<voix intérieure de Line> aaaaaah que c’est boooooon, la descente !

Le groupe rejoint le point d’arrivée à 16h15. Oui, à 16h15 ! Avec un départ à la bourre, 42km, 1300m D+ et une sieste au compteur.

Cathy sort le saucisson, le pain et le fromage de sa voiture (quel savoir-vivre !) et on papote en cassant la croute.

<voix intérieure de Line> aaaaaah que c’est boooooon, d’être arrivée ! J’aurais pu faire une sieste plus longue à midi.

Il est temps de se quitter, de remercier Guillaume pour cette rando, et de vaquer à ses occupations : aller au skate-park (sic), rentrer chez soi, fêter un anniversaire-surprise…

Cathy, Danièle et Pascale ont l’air contentes d’être venues, on compte bien qu’elles reviennent !

Les aventures de Jeannie & Line, saison 2021, semaine 19. Teaser.

Lundi matin, Lolo, Ricou et Marti ont « bien dormi », y’en a même un pour dire « tiens, j’ai un peu mal aux pattes ».

Nb participants: 
9 participants
Belledone hors neige
×

OFF
  • by
  • 05 mai 2021

Un « OFF » en Rhône-Alpes, c’est une rando presque tout ce qu’il y a de plus normal : on retrouve les copains, on roule sur nettement plus dur qu’annoncé, c’est magnifique, on en prend plein les yeux, on est crevé – on va en parler un peu plus loin –, essoré et c’est génial. La petite différence, c’est que ce n’est pas une sortie officielle « Dérailleurs ». Elle ne figure pas sur le site. On prévient tout le monde sur le WhatsApp, ou par SMS pour les réfractaires de tout ce qui ressemble à un outil Corporate America, et on sort. Il y a quelques autres spécificités à un « OFF ». D’abord il arrive qu’on en fasse un compte-rendu, alors que pour les non-OFF on ne fait presque jamais de compte-rendu, même si on promet à chaque fois qu’on va en écrire un et qu’on en reparlera en réunion d’antenne parce que vraiment les comptes-rendus faut les faire et on va prendre des mesures, mesures dont on parlera la prochaine fois parce que là y a plus le temps. Ensuite on ne dit pas qui, ni combien on était lors du OFF. Enfin un rayon de 10km se déplace toujours avec vous pendant la rando OFF, mais c’est un rayon qui a disparu le 2 mai au soir... mais qui pourrait revenir sans qu’on sache vraiment.

En vertu de la règle qui veut que l’on ne dise pas qui participe à un OFF, l’exercice du compte-rendu fait ici appel à un subtile tour de passe-passe, qui consiste à changer les noms de sorte que les participantes et participants ne puissent être identifiés. Si une ressemblance apparaissait dans la suite, elle ne serait que fortuite et très involontaire.

La semaine dernière donc, comme toutes les semaines, le OFF était ON.

Il y avait un couple de drôles de zig, Ricky & Loulou et un couple de drôles de ziguettes tout aussi déjantées, Joan & Volvoline ; et puis Mazarine maitresse du ciseau à bois, Byzantin pilier de rugby à ses heures, AZ (de son vrai nom AstraZenaca) que l’on surnomme ainsi eu égard à son âge, et last mais surtout not least, le Professeur Timar.

Le Professeur Timar est une pointure reconnue de tous, une sommité ès-cyclisme route et VTT : pilotage, traçage, rustinage, freinage, recyclage, formation, réparation, accélération, rando, shimano, pédalo (« pédalo » c’est juste parce que ça rime).

La petite troupe longe le Drac, pur et limpide, et tire gaiement son rayon de 10km derrière elle, le long de la digue aménagée. Las, en chemin Joan déchire son pneu. Un tubeless. Tubeless, c’est de l’anglais pour dire « sans chambre à air mais avec plein de saloperies dedans », c’est Timar qui l’a dit. Branle-bas de combat : Joan déjante son tubeless (on vous a dit qu’elle déjantait) ; Loulou sort une petite trousse de secours, tendance GéRéVé du monde d’avant, d’où il extrait d’indispensables sparadras, ciseaux et compresses ; Volvoline offre sa carte de grimpe, format CB en plus souple et sans code.

Timar explique qu’avant d’opérer il faut nettoyer le tubeless. A l’unisson goudous et pédés, toutes et tous de parfaits écolos, s’exclament : « dans la rivière !». Les eaux du Drac, tout juste fondues des cimes, et bues par toute une population innocente plus bas dans la vallée, charrient depuis lors un mélange de di-méthyl-bidule d’acétilo-truc vraiment dégueulasse.

Timar réussit son opération avec brio: pose d’une prothèse en carte de grimpe sur déchirure interne de pneu 26 pouces avec insertion de chambre. Une prouesse. Tandis que Loulou s’affaire et apporte son soutien aux réparations, se doute-t-il seulement que Ricky se rince l’œil sur les joggeurs de passage ? En matière de joggeur, Ricky a très bon goût.

Les réparations effectuées, la troupe rattrapée depuis longtemps par son rayon de 10km, remonte en selle. Et voilà qu’Astra se réveille et constate lui aussi une crevaison, celle-ci avec thrombose de chambre. Une thrombose de chambre, c’est quand la chambre ressemble à un chapelet de boudin antillais. Timar ne peut rien pour la thrombose. AZ change de chambre (il aime ça changer de chambre, AZ). La nouvelle réparation effectuée, la troupe tente de rattraper son rayon qui risque vraiment de lui échapper.

La suite méritait vraiment que l’on réparât. Des forêts bucoliques, du muguet partout (Volvoline en mode turbo-diesel n’a rien vu). Byz sur son B’Twin d’occase garde le rythme. Mazarine godille sur les singles et réussit toutes les figures que Timar lui a montrées en pilotage OFF. Loulou rêvait déjà d’enquiller tout le dénivelé prévu au programme – comme ce qui est annoncé ne correspond jamais à la réalité, en OFF comme en ON, ça donne de la flexibilité sur le dénivelé final. C’était sans compter avec la contribution de Byz. Et hop une troisième crevaison ! Pas de thrombose, pas de déchirure, cool donc. Mais le déniv en prend un coup.

Joan, claquée en fin de journée, chute, se fait un peu mal et perd sa poignée de frein arrière. Et alors, tous les faillots scandent en chœur : « le frein arrière, ça ne sert à rien, Timar nous l’a dit ! » Ca ne sert peut être à rien, mais Joan échange quand même son vélo avec celui de Ricky. Ca, ce n’est pas juste parce qu’on en connait des garçons qui feraient bien un ride avec Ricky.

Allez, c’était le dernier OFF de la saison. La semaine prochaine c’est ON !

OFF
×

Fouet à chaîne et pédales
  • by
  • 20 nov 2020

Quel plaisir de se familiariser et se rendre autonome avec le réglage de ses freins, de ses dérailleurs, le changement de sa cassette, de changer sa chambre à air en toute simplicité. De maitriser les contrôles de sécurité de son vélo avant sortie, de découvrir toutes les jolies subtilités de la mécanique et des outils... Car oui, nos stagiaires ont pu tâter et utiliser un fouet à chaîne, un démonte roue libre, un arrache manivelle, un clé à pédale et de la clé à cliquet en toute sérénités!
Une chouette séance avant l'apéro sans vélo.

On vous attend pour la prochaine cambouis expérience!

Nb participants: 
4 participants
Annulé ! Cambouis et rustines
×

On est remonté sur les selles, Aïe! Aïe! Aïe! Ouille!
  • by
  • 28 fév 2021

C’est avec plaisir que je me plie à la tradition du compte rendu fait par le petit nouveau.

Dernier jour du mois de février, un temps idéal pour recommencer la saison, allez hop je m’inscris à la sortie niveau « 1pignon » . Top départ à 9H30 avec Line, la chef :-) , Christiane, alias « Cricri » , Jeannie « la pâtissière » , et Roxane, habillée 100% en dérailleuse.
La première montée arrive assez rapidement, pour atteindre Montagny et là, j’ai compris que les filles accrochaient bien…
Nous voilà repartis après une petite pause technique pour certaines et des étirements pour Cricri.
Les challenges arrivent, montées, descentes, traversées de villages paisibles et enfin une pause barres.
Plus de sport depuis 1 an, mon manque d’entrainement a eu raison des mes forces pendant certaines grimpettes.
Je me suis rapidement aperçu que mon cuissard n’était pas renforcé à l’entre jambe, après la pause déjeuner, la selle était, comment dire, très très dure...
Chose à ne jamais oublier lors d’une sortie « dérailleurs / dérailleuses » : Le chocolat avec minimum 70% de cacao... et bio si possible !!! Merci pour ce partage.

Enfin l’arrivée approche avec la traversée du Garon, ce qui a permis à Roxane de laver ses roues mais aussi ses baskets et chaussettes.
Heureusement que le soleil était toujours là pour nous permettre de déguster la tarte poire chocolat faite par Jeannie.
La terrasse de Line nous a permis, surtout pour moi, de reprendre des forces, de sécher les chaussettes de Roxane, et de faire plus amples connaissance avec sa voisine qui était semble t-il est un peu « dérangée », je parle sous le contrôle de Cricri.

Merci à vous 4 pour votre bonne humeur, votre gentillesse, votre bienveillance et particulièrement à Line pour la préparation de cette sortie super bien préparée.

Compte-rendu écrit par Kristof.

Nb participants: 
5 participants
La reprise du VTT à Lyon
×

Poudreuse au soleil
  • by
  • 14 fév 2021

"Comment ça vous laissez les raquettes dans la voiture?"
La guide se questionne sur l'objet de la rando, c'était pas clair sur le site ou faut-il préciser qu'une rando raquette c'est avec des raquettes, comme une rando vélo avec un vélo?!
"Mais on a des sur-semelles, ca ira bien et puis trop de monde à la loc pour les autres.
La guide prend ses raquettes, l'honneur de la rando est en jeu, une rando raquettes, c'est en raquettes!

Alors on a cheminé, grimpé, rigolé, joué, glissé, parlé jusqu'au Lac Archard et un peu plus haut même pour avoir une belle vue de pique-nique sur l'Alpe d'Huez (même si d'aucun.es se sont gelé la C. ca valait le coup).
Nous avons roulé dans la poudreuse pour la descente, certain.es ont trouvé le plus bel usage de la pelle à neige : la luge
Nous avons marché sur l'eau du lac, instant divin
Nous avons croisé plein de gens, comme nous heureux et ravis d'être en pleine nature sous un soleil magnifique.

Asko (non inscrit comme membre Dérailleurs) semblait le plus heureux des chiens
Jason (non inscrit comme membre Dérailleurs) semblait le plus heureux des fils

Un grand merci à tou.tes pour cette superbe journée, aux invités surprise, on recommence asap

Nb participants: 
6 participants
Saint Valentin sur raquette
×

Au hasard des sentiers enneigés...
  • by
  • 07 déc 2020

Cause confinement, mais permission de sortie 20km de chez sois, une trace était proposée à chacun·e en Rhône-Alpes pour s'aérer les guibolles départ depuis Grenoble. Mais quel hasard ! On s'est croisés dans la nature : IIIIIAAAA !
L'important c'est qu'on a roulé dans la neige, et ça agrippait plutôt bien en montée comme en descente... enfin tous dépends de quelle descente, la toute dernière s'étant finie un peu sur les fesses pour tout le monde. Une erreur de GPS ?

On a donc découvert un terrain de jeu aux multiples avantages :
- Accessible en 15 minutes du centre de Grenoble
- 1 pignon (grenoblois) compatible
- Qui n'a rien a envier au Vercors, Belledone, Trièves et autre Chartreuse...
- C'est pas trop en altitude donc on peut y rouler l'hiver : 700m max
- Pas de gadoue qui colle aux pneus
- Des montées "smooth" (et d'autres moins)
- on peut herboriser dans certaines d'entre elles
- Quelques descentes aménagées
- Un labyrinthe de singles
- Des panoramas à couper le souffle

Vous en voulez encore ? Ben va falloir venir rouler :-)
Parce que la saison des peaux de phoque va vite arriver avec qq centimètres de neige en plus !

Nb participants: 
5 participants
Moins de 20km de Grenoble en VTT
×

les Dérailleurs en Rhône-Alpes


contact & info

antenne
Line, Lolo et l'équipe
Région Rhône Alpes
contact
Jean-Marc et Sophie
Grenoble
contact
Claire
Sallanches
contact
Marti
Lyon
contact
Valérie
Saint Etienne
un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).