×
×

Préparation du week-end des 10 ans de l'antenne Rhône-Alpes

raconté par Il y a 2 mois 5 jours 3 heures
une sortie Dérailleurs organisée par Lolo avec 9 participants randonnée niveau 2 60 km 2 200 D+ à


Préparation du week-end des 10 ans de l'antenne Rhône-Alpes

0 comments
Nb participants: 
9 participants
km: 
60 km
Dplus: 
2 200 D+

Nous nous sommes retrouvés pour un week-end à couper le souffle. J’ai préparé des traces avec quelques sentiers d’anthologie et des points de vue à tomber par terre. Que garderons nous de tout ça. C’est le but de ce week-end de reconnaissance. Nous sommes arrivés synchronisés à deux voiture pour démarrer cette première journée à partir du Bessat. Première partie, sur la liaison entre le Bessat et la Jasserie. Quelques grosses pierres sur la piste. Et arrivé dans les jonquilles. C’est magnifique. Un petit encas bucolique avec vue sur d’antiques remontées mécaniques. Puis nous reprenons en grimpant sur les crêtes par un sentier légèrement pierreux encore. Une fois sur le « crêt de Botte », le point de vue est chouette. Un gros cairn hante les lieux. A cette altitude l’alpage remplace les sapins. Mais ils ne sont pas loin. Les pentes herbeuses alternent avec de la bruyère rase.
Nous partons tout droit dans un petit single discret qui rentre rapidement dans les sapins en descendant. Il est taillé exprès avec des virages partout. Quand même quelques franchissements de pierres que nous avalerons bien vite. La descente se fait la plupart du temps sur un tapis d’aiguilles sous une grande forêt de sapins. La remonté au début un peu physique, s’est parfois calmé. Mais toujours pas mal de pierres. On enchaine des chemins assez larges pour arriver sur le GR 7. Une petite grêle s’est invité à la fête. Comme prévu nous enchainons avec la montée sur le crêt de la Perdrix et sa table d’orientation. Un petit monticule rocheux très technique pour ceux qui voudraient essayer. Le cadre est charmant avec une vue plongeante sur la Jasserie où nous retournons pour la deuxième fois de la journée.
Pour ce week-end il y a aussi deux vélos de route prévu. Nous nous croisons à ce moment. Il semble que la pluie a refroidi leurs ardeurs de randonnée pédestre.

L’heure de rentrer au Bessat a sonné. Nous rentrons, mais pas directement. Il reste du temps. Un nouveau passage sur le crêt de la Perdrix puis une redescente de l’autre côté par un autre accès et tester d’autres chemins possibles qui se révélerons assez remplis d’obstacles. On a testé les deux alternatives pour retourner au Bessat : le GR 7 ou contourner la colline par le sud. La deuxième alternative permet un point de vu assez intéressant. Pour finir, nous expérimenterons en contresens des petits singles, bien qu’un peu court, assez magnifiques.

Après s’être repoudré le museau comme il se doit, nous allons diner chez Copain comme cochon rejoint par le reste de la troupe Grenobloise et Annemassienne. L’occasion de remettre à notre hôte Bourdelois, un cadeau amplement mérité et très utile en portage. La carte est excellente. Je vous la conseille. Gratin d’andouillette pour ma part.

Le lendemain, après un petit déjeuné, qui du thé, café, ou lait au chocolat et tartine beurrée confiture, en fonction des gouts, nous démarrâmes par un grand tour dans la forêt du Bessat. Nous ne sommes pas loin du col de la république pour ceux qui connaissent. Quelques zones intéressantes. Mais le but était de rejoindre le single repéré la veille. Ce que nous fîmes. Nous avons ensuite enchainé par des repérages de chemin entre le Bessat et la Jasserie, pour continuer par le crêt de la Perdrix. Une pause casse-croûte dans un lieu charmant à proximité d’un chalet. C’est une sorte de clairière herbeuse avec quelques arbres de taille moyenne. Le soleil aidant, la sieste fut bonne.

Le but de l’après-midi est de faire en aller-retour l’ensemble des crêtes jusqu’à l’Oeillon. C’est vraiment joli et l’impression d’alpage est bien présente. Pas à la portée de toutes les roues rapport aux cailloux. Jonathan, l'annemassien, qui nous a rejoint et roulé avec nous pour la première fois, a pu montrer tout son talent dans ces sentiers pierreux. Il en a impressionné plus d'un. Pour terminer la journée, retour par tous les sentiers pris en sens inverse jusque-là le matin et la veille.

Bilan du weekend : une seule petite crevaison pour notre nouvelle recrue.
Voilà.


annonce initiale


trace gps


album photo



un club lgbt

Les Dérailleurs sont un club de vélo LGBT (lesbien, gay, bi, trans) et friendly.
Présents dans plusieurs régions de France, notre club est ouvert à toutes et tous, débutants ou confirmés. Nous organisons toute l'année des randos, week-ends & séjours vtt (mountainbike) et vélo de route.
Antennes des Dérailleurs à Paris Ile de France, dans l'Ouest (Nantes, Paimpol, Bordeaux), à Toulouse, et en Rhône - Alpes(Lyon, Grenoble).